1 an de yoga : mon bilan

Posted on

Aujourd’hui, cela fait pile un an que j’ai commencé le yoga à domicile. C’est donc l’occasion idéale de dresser un bilan, avec tout ce que cette pratique m’a apporté, ainsi qu’un retour d’expérience sur les outils utilisés.

Comment tout a commencé

18 avril 2020, confinement strict. L’Homme et moi, on sent vite que rester entre 4 murs, ne faire aucune activité physique et s’engraisser (bah oui, on cherche le réconfort dans la bouffe) va vite avoir un impact négatif sur notre santé générale (tant physique que mentale). On a toujours eu l’habitude de beaucoup marcher, mais ce n’était plus vraiment possible à ce moment-là. Et puis je tombe sur les stories Instagram de Chrys qui parle de l’application Down Dog (elle en a d’ailleurs parlé dans un article), : du yoga à faire chez soi, avec plein de niveaux, etc. Et ça tombe bien, l’appli est gratuite pendant le confinement, je me laisse donc tenter… Et me voici un an plus tard, toujours aussi assidue !

L’application Down Dog ? Kézako ?

Down Dog est une application disponible sur l’App Store et Google Play, et il est également possible de se connecter et suivre les sessions via leur site. Mais Down Dog, c’est bien plus que du yoga ! En effet, la licence compte d’autres applications : méditation, Workout (anciennement HIIT), barre et yoga prénatal. Cette diversité s’avère bien utile : moi j’utilise le yoga et monsieur le HIIT, d’une pierre deux coups 😉

Le gros avantage de Down Dog, c’est sa facilité d’utilisation et son large éventail de personnalisations. En effet, on peut choisir son type de yoga, le niveau, une zone à cibler, la durée de la séance et du temps de repos, la musique et encore plein d’autres choses. C’est véritablement du yoga à la carte, et ça permet aussi de ne pas s’ennuyer, de varier et d’adapter sa séance à ses envies ou besoins du moment.

Aperçu des options de l'application Down Dog Yoga

Mon expérience

Il faut savoir que je n’ai jamais aimé le sport. À l’école, je détestais ça, j’étais toujours la dernière à être choisie pour les jeux d’équipe. Et je détestais encore plus la piscine, car étant très myope, je ne voyais rien (pratique de jouer au water-polo quand on ne voit pas le visage de ses coéquipiers/adversaires). Du coup, le sport et moi, ça a toujours fait deux. J’ai bien essayé de faire un peu d’exercices à la maison, mais je n’ai pas tenu plus de 2-3 mois.

Et il a fallu un confinement strict pour que je découvre et me mette au yoga. Je n’aurai jamais cru tenir aussi longtemps. Mais il faut croire que j’ai trouvé la pratique qui me convient ! Au début, j’ai essayé plusieurs types de yoga, mais mon choix s’est vite arrêté sur le Hatha qui alterne postures à un rythme plutôt soutenu et un peu de méditation. On travaille ainsi l’équilibre, le souffle, la concentration et l’effort. C’est assez varié, et surtout, on n’a pas le temps de s’ennuyer !

Comme je commence de 0, j’ai sélectionné le niveau Débutant 1, que j’ai suivi pendant un peu moins de 1 an, le temps d’être bien familiarisée avec les poses et d’être plus musclée. Et j’ai bien fait : le niveau Débutant 2 demande en effet plus d’équilibre et d’effort que le 1, sans être impossible non plus. C’est vraiment une progression continue et logique.

Au tout début, j’avais opté pour des séances de 10-15 minutes, mais après une semaine, je suis passée à 30 minutes, durée qui me convient parfaitement. J’ai ainsi bien le temps de faire des échauffements, puis des enchaînements plus “sportifs”, et enfin me détendre. Tous les matins, ma journée commence donc par 30 minutes de yoga avec renforcement du centre / de la sangle abdominale (la partie qui me complexe le plus), et ce, 6 jours sur 7 (dimanche repos généralement).

Quel équipement s’avère nécessaire pour la pratique du yoga ?

Au début, je n’ai fait aucun investissement. L’application était gratuite, j’ai enfilé les vêtements de sport que je possédais déjà et ai ressorti un tapis basique Decathlon qui traînait dans un coin depuis des années. Pour la période de test, cela s’est avéré suffisant.

Puis l’été est arrivé, et le tapis n’était plus du tout adapté : je glissais en effectuant certaines poses. J’ai donc investi dans un bon tapis de yoga, avec revêtement antidérapant. J’ai jeté mon dévolu sur la marque Baya, et son modèle Biarritz (mon amour pour cette ville a parlé) fabriqué en Allemagne. À l’époque, je l’avais payé 120€, mais je vois qu’il est passé à 130… Après un peu moins d’un an d’utilisation, ce tapis me convient parfaitement. Par contre, malgré un nettoyage, des traces plus foncées au niveau des points d’appui (tête et bras) sont apparues et ne partent plus, dommage.

J’ai ensuite acheté l’abonnement annuel à Down Dog en profitant d’une belle réduction en passant directement sur leur site (21,99€ pour l’année au lieu de 7,99€/mois). D’ailleurs, je vous conseille de passer directement par leur site pour vous procurer l’application, car c’est bien moins cher que sur les plateformes de téléchargement. Attention toutefois : l’abonnement se renouvelle automatiquement si vous ne décochez pas l’option dans l’application 😉

Et c’est tout ! He oui, un tapis, des vêtements confortables et l’application, pas besoin de plus.

Pratique du yoga à domicile avec l'application Down Dog

Mon ressenti

Après mes 2-3 premières séances, j’ai remarqué que ma posture en marchant était meilleure, je me sentais plus grande, plus élancée, plus “ouverte”. Puis au fil des semaines, je me suis affinée et musclée. Je me suis même découvert des muscles jusqu’alors insoupçonnés (à l’avant-bras ?!). Je suis plus endurante et mon souffle s’est amélioré (je ne crache plus mes poumons après avoir grimpé une butte).

En 10 mois, j’ai perdu 9 kilos. Le but n’était pas de perdre du poids en soi, mais vraiment de me sentir mieux dans mon corps devenu trop flasque par manque d’entretien. Et l’objectif est réussi ! Mon petit ventre est toujours là, tout comme mes poignées d’amour et mes cuisses, mais mon corps est plus harmonieux (selon moi). Je peux à nouveau mettre une robe moulante sans complexer sur mon ventre, car maintenant qu’il est bien ferme, il se voit beaucoup moins !

Bref, je me sens tellement mieux depuis que je me suis mise au yoga de manière assidue ! Non seulement cela a eu un impact sur mon physique, mais aussi sur mon mental. Une amie me disait d’ailleurs qu’elle me sentait plus apaisée, moi qui suis d’un naturel très stressé/angoissé. Beaucoup de choses se sont passées dans ma vie personnelle en 2020, j’ai dû faire un gros travail sur moi-même, et je pense que le yoga m’a aidée à trouver une routine, à me poser et à ne penser qu’à moi un instant. C’est ma petite bulle à moi, et pour l’instant, je n’ai plus envie de la quitter…

Tous droits réservés. Tous les textes et photos, sauf indication contraire, sont sujets aux lois de la protection intellectuelle et sont la propriété de Beautylicious.be. Aucune photographie ne peut être reproduite, téléchargée, copiée, stockée, dérivée ou utilisée en partie ou en intégralité sans permission écrite du propriétaire.

0 Comments

Leave a comment

Your email address will not be published.